SUN MI KIM – LÉLIA MORDOCH

5 051 vues

13/02/2015 - 28/03/2015

A Propos de

SUN MI KIM – LÉLIA MORDOCH

 

Pour sa première exposition personnelle en France, Sun Mi Kim, a choisi la galerie Lélia Mordoch avec une rétrospective des douze années de travail de Sun Mi en France exposée aux murs. Dans ses installations, l’artiste sud coréenne travaille le lien. Le lien qu’il peut y avoir entre deux œuvres, deux êtres ou entre le spectateur et son environnement.

Grâce à une technique de superposition de couches, elle parvient à donner une impression de marbre à ses toiles, qu’elle surplombe de fils. Sun Mi Kim tisse des histoires, ses histoires, afin que le spectateur puisse y interpréter les siennes.

Sun Mi Kim prévoit des installations un peu plus spécifiques et dont le sens est plus exposé. Par exemple, le fauteuil rouge éclaté de l’entrée symbolise la séparation entre la Corée du Nord et la Corée du Sud. Une des installations, montée d’une projecteur et d’hauts parleurs, fait référence à la fois où, lors une tempête, elle due se réfugier dans une grotte.

Outre les peintures et les installations, Sun Mi Kim expose également des photographies dans lesquelles elle connecte deux parfaits inconnus, se croisant, se côtoyant un instant « t », sans même s'(en) apercevoir. D’où le titre de l’exposition : On est jamais tout seul au monde.

 

Infos pratiques :

On est jamais tout seul au monde

Du 13 février au 28 mars 2015

Galerie Lélia Mordoch

50 Rue Mazarine

75006 Paris

01 53 10 88 52

 

Remerciements à Andy Emler, auteur-compositeur pour la musique.

Toutes les infos artistiques sur Newsarttoday.tv

Les éditions Patou et Amateurs de Bons Vins sont partenaires de NewsArtToday.tv

 

FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !