Georges Dorignac – GALERIE MALAQUAIS

5 062 vues

01/01/2016 - 04/01/2016

A Propos de

Quatre-vingt-dix ans après la disparition de Georges Dorignac, la Galerie Malaquais présente un ensemble exceptionnel de 43 dessins et 4 peintures de cet artiste, qui dessinait comme s’il pratiquait de la sculpture. Dorignac modèle des formes puissantes dans une matière dense, du papier épais ou texturé. Ses oeuvres souvent monochromes contiennent des formes expressives, grâce au jeu des textures et des contrastes.

C’est l’occasion de découvrir, pour la première fois, un accrochage aussi important de cet artiste, avant que plusieurs musées, les Musées de Sens, la Piscine – Roubaix – puis le musée des Beaux-Arts de Bordeaux, ne le mettent en lumière, dès 2016.

Depuis 2004, la Galerie Malaquais expose la sculpture figurative indépendante. Née avec Rodin, Bourdelle et Maillol, cette école engagée dans une voie poétique et humaniste est riche de plusieurs générations d’artistes. La Galerie Malaquais met en lumière l’ensemble de leurs créations – sculptures, dessins, peintures, photographies – à travers des expositions thématiques et des publications parfaitement documentées.

 

Galerie Malaquais

93 rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris

Tél : + 33 (0)1 42 86 04 75 

Site : www.galerie-malaquais.com

E-mail : jb.auffret@galerie-malaquais.com

Cabinet d’expertise Alexandre Lacroix

 69 rue Sainte-Anne 75002 Paris

Tél : +33 (0)6 86 28 70 75

E-mail : galeries@club-internet.fr

La galerie et le cabinet d’expertise sont ouverts :

du mardi au samedi de 14 h à 19 h, et sur rendez-vous

Catalogue Georges Dorignac (1879 – 1925), dessins rouges et noirs

71 pages, 51 illustrations,30 €

 

 

 

FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !