Galerie Couteron – Carole Duhayer

939 vues

05/05/2015 - 16/05/2015

A Propos de

La galerie Couteron nous mène vers d’autres galaxies avec son exposition cellulaire de l’artiste Carole Duhayer.

Peintre et designer, Carole Duhayer s’intéresse au motif cellulaire en le déployant selon des combinaisons chromatiques variées et vivantes. La cellule incarne selon elle aussi bien un sentiment intérieur et intime qu’une vision plus globale et cosmique de l’univers qui nous entoure.

L’artiste peint directement sur la toile, elle confronte cette technique brute à la dimension profondément conceptuelle de son travail.

En effet, le motif cellulaire incarne de manière paradoxale aussi bien le minimalisme que  l’absolu. On pourrait presque considérer la peinture de Carole Duhayer comme une illustration des monades de Leibniz, philosophe allemand qui pense le monde d’un point de vue métaphysique, c’est-à-dire composé de l’unité absolue qu’est la monade. Carole Duhayer considère la peinture dans sa dimension ontologique et lyrique. Science et art se rejoignent afin d’exprimer une sorte d’harmonie cosmique.

La richesse chromatique est également un sujet travaillé par l’artiste qui jongle avec des cercles colorés. La palette est riche, dégradés et complémentaires se déploient mutuellement sur la toile.

Assistez à cette explosion cosmique de couleurs, entre futurisme et sensualité, à la galerie Couteron, du 5 au 16 mai.

Camille Debacq

 

Infos pratiques :

Galerie Couteron

16 rue Guénégaud

75006 Paris

Du mardi au samedi 14h – 19h

Métro Odéon – parking Mazarine

 

Remerciements à Philippe Almaro pour la musique
Toutes les infos artistiques sur Newsarttoday.tv
Les éditions Patou et Amateurs de Bons Vins sont partenaires de NewsArtToday.tv

 

FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !