Wu Xiangyun – Hôtel de l’industrie

472 vues

25/10/2018 - 29/10/2018

A Propos de

Xiangyun appartient à un genre d’artiste qui, par moments, ne s’arrête de travailler que pour revenir à l’essentiel. Chez elle, seule la forme compte, pas le sujet. Elle me rappelle Roland Barthes et son Degré zéro de l’écriture. A l’aube du Vingtième siècle, l’art, comme la littérature ont perdu leur caractère binaire (sujet et forme) : la création artistique se « neutralise », comme les règles de l’écriture dans L’homme sans qualités de Robert Musil, ou L’Etranger de Albert Camus, où les auteurs mettent le curseur sur un « neutre » qui, au-delà de l’objectivité, installe une troisième dimension. C’est dans cet espace qui ressemble à un gant retourné qu’artistes et écrivains ont dépassé les frontières de la représentation traditionnelle et de l’environnement social qu’ils ont pratiqué et subi dans le passé, la forme de la peinture résidant désormais à l’intérieur même de l’art. Suivant la métaphore barthésienne, les méthodes narratives, les images, le vocabulaire ou le pinceau ne devraient être que les produits des sentiments et de l’expériences intime des écrivains ou des artistes, ceux-ci générant progressivement leur propre langage, leurs codes et leur style, infiltrant le mystère « archaïque » et authentique de la pure création. Ainsi, la forme s’exprime, sans but, puisque affranchie des idéologies du temps et de schémas sociologiques.

 

Hôtel de l’lndustrie
4 place Saint-Germain-des-Près, Paris

11h – 19h

Rencontre-Cocktail :
le 27 octobre 2018 à partir de 16h30

 

Toutes les infos artistiques sur Newsarttoday.tv

Les éditions PATOU, partenaire de Newsarttoday.tv

Remerciements à l’auteur-compositeur Andy Emler pour l’utilisation de ses compositions

 

FLASH INFOS
Parcours des mondes, Salon international des Arts Premiers - rendez-vous du 11 au 16 septembre dans le 6e arrondissement de Paris, dans les galeries situées le long des rues des Beaux-Arts, de Seine, J. Callot, Mazarine, Guénégaud, Visconti et de l’Echaudé.-Près de Toulouse, Cette 4ème exposition présente des œuvres de plus de 80 artistes de la collection Cérès Franco autour d’une installation spectaculaire, celle de Jean-Marie Martin (1922-2012), un des artistes les plus surprenants de cette collection. La Coopérative Collection Cérès Franco 5, route d’Alzonne 11170 Montolieu-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !