A TABLES AVEC LE MOBILIER NATIONAL- GALERIE DES GOBELINS

3 948 vues

18/11/2014 - 18/01/2015

A Propos de

Hautes, basses, d’appoint, tables-console, ou tables de bureaux, l’exposition propose un parcours explorant toutes les variantes et déclinaisons de modèles, qu’elles soient d’ordre typologique ou dues à l’imaginaire des créateurs…

La présentation célèbre le demi-siècle  d’existence de l’Atelier de Recherche et de Création, créé par André Malraux en 1964, alors ministre des Affaires culturelles, avec la mission de contribuer à promouvoir un style français contemporain dans le cadre d’un mécénat d’état.Cette initiative, qui bénéficia rapidement du soutien personnel du président Georges Pompidou devait faire date dans l’histoire du décor officiel en France et marquer l’origine d’un processus de création ininterrompu jusqu’à aujourd’hui : en une cinquantaine d’années , l’ARC a réalisé plus de six cents prototypes en collaboration avec une centaine de créateurs. Les productions de l’atelier témoignent de la liberté laissée aux recherches des créateurs dans le cadre d’une politique de commande publique destinée à susciter des réponses nouvelles aux besoins fonctionnels d’ameublement de l’état tout en perpétuant une longue tradition d’excellence. Une cinquantaine de pièces de Pierre Paulin, Christian Ghion, matali crasset, Noé Duchaufour- Lawrance ou encore Eric Jourdan sont présentées à la Galerie des Gobelins dans le décor de l’exposition Les Gobelins au siècle des Lumières – Un âge d’or de la manufacture royale. Tandis que le Salon carré accueille une série de photographies et d’objets en cours de réalisation révélant la vie de l’atelier ainsi que la méridienne de César, conforme au projet initial de l’artiste de 1968, rendu possible grâce aux recherches, et aux savoir-faire de l’ARC, notamment avec l’innovation apportée aujourd’hui par les LED.L’implantation s’inscrit tout au long de l’exposition -Les Gobelins au siècle des Lumières – Un âge d’or de la manufacture royale, et se déroule en sens inverse de celle-ci. L’itinéraire guide le visiteur de table en table, en fonction de la typologie des œuvres sélectionnées, à travers cinq décennies de création de mobilier contemporain.
Dans les trois espaces du rez-de-chaussée sont présentées des tables de réunion de dimensions variées ; on trouve notamment les plus récentes tables hautes réalisées par l’atelier sur les dessins de Christian Ghion, Matali Crasset et tout dernièrement Salomé de Fontainieu ; à l’étage, les tables de travail conçues par Henri Lesetre, Italo Rota ou encore Elizabeth Garouste et Mattia Bonetti occupent la première section. Dans la partie centrale, tables basses, consoles et tables d’appoint forment une combinaison éclectique où se côtoient Bauchet, Bouroullec, Hamisky, Jourdan, Paulin ou encore Putman.Le dernier espace, organisé autour du module cafétéria d’Olivier Mourgue, fait focus sur différents guéridons.Informations pratiques

Galerie des Gobelins
42, avenue des Gobelins
75013 Paris
Tel. 01 44 08 53 49
FLASH INFOS
Pour les amateurs d'art du monde entier, la Biennale des Antiquaires est un rendez-vous incontournable depuis plus d'un demi-siècle et la quintessence de « l’art de vivre à la française ». La Biennale devient un évènement annuel et se nomme désormais : La Biennale Paris. du lundi 11 au dimanche 17 septembre de 11h à 21h. Nocturnes le mardi 12 et le jeudi 14 septembre jusqu'à 23h.-Parcours des mondes est le plus important salon d’arts premiers international par le nombre, la qualité et la diversité de ses participants.Du mardi 12 au dimanche 17 septembre 2017 dans le quatier de saint germain des pres.-La 6ème édition de IN SITU Patrimoine et art contemporain a lieu jusqu'au 17 septembre 2017, dans la région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée. Les œuvres de 10 artistes français et internationaux sont exposées sur 11 sites inscrits à l’inventaire des Monuments historiques.-DIORAMAS Du 14 juin au 10 septembre 2017, le Palais de Tokyo invite les spectateurs à redécouvrir le diorama. A travers les œuvres de nombreux artistes contemporains, l'exposition réinvente ce mode de représentation, à la croisée de la science, de l'Histoire et de l'art. Entre mise en scène et illusion, ces dioramas sont un terrain d'expression original pour le réel et l'imaginaire.-A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !