SOPHIE SAINRAPT – GALERIE INSULA

1 900 vues

16/05/2013 - 15/06/2013

A Propos de

« Le Printemps des Femmes »

La Galerie Insula est heureuse de présenter « Le Printemps des Femmes », exposition consacrée au travail de peinture récent de Sophie Sainrapt, nus féminins de la série Femmes du Monde.

Parrainée par l’association Paroles de Femmes, cette exposition rassemble une vingtaine d’œuvres réalisées entre 2010 et 2012, corps de femmes de tous les continents, célébration universelle de la liberté féminine

Le corps est au premier plan des tableaux de Sophie Sainrapt. Habillement, prétexte, décors sont absents de ses toiles. Le sujet est le corps, nu, exposé sans d’autre masque que celui de la couleur et du mouvement pictural, affirmé à grands traits énergiques.

Des corps de femmes noires, jaunes, rouges, bleues, voluptueuses ou graciles, aux dos pudiques ou aux poses décomplexées, aux chevelures abondantes et les yeux clos comme un appel à regarder. Les corps ne sont pas objets de désir, ils sont l’humanité féminine dans ses sentiments les plus sinueux, ceux du plaisir, de la beauté, du don.

Le regard d’une femme sur des corps nus de femmes n’est pas si courant en peinture. Sophie Sainrapt nous offre ici une éclosion de couleurs au Printemps,

celui des Femmes, celui de la liberté, de la diversité et de l’audace.

Sophie Sainrapt a choisi de travailler un sujet sensible, celui du corps des femmes: « Ma représentation du corps n’est pas mortifère, mais jubilatoire et érotique » dit-elle.

Dans un contexte mondial où les femmes vivent des formes de violence liées à la domination masculine, où leurs corps sont un enjeu de cette domination, Sophie Sainrapt apparaît ainsi engagée, à sa manière, dans un mouvement large d’émancipation.

A propos de Sophie Sainrapt

« Ce qui interpelle lorsqu’on pénètre dans l’atelier de Sophie, ce n’est pas l’étalage de la nudité, c’est le respect dû à l’amour du corps. Ce corps jubilatoire qui exprime toute la reconnaissance de cette grande liberté que lui accorde l’artiste.

Le corps livré, comme brut de tout décor, avec cette vérité crue qui jamais ne dérange. Le talent permet tout et la personnalité sans compromis de Sophie Sainrapt émeut.

La démarche s’étend jusque dans le choix des supports et des médias utilisés. On comprend alors que ce parti pris n’a absolument rien de racoleur. Sophie exprime son plaisir à mouiller le papier, utilisant le grain comme une peau réactive à la substance liquide, jusqu’à toucher l’intangible pour mieux goûter l’amour et caresser la vie.

Dans les postures scandaleusement normales qu’elle inflige à ses modèles, les couleurs coulent et s’amusent ; les rousses, les bistres, les bleus outremer, les noirs et blancs méditerranéens, les ors mats des japonaises…tout est sensualité, beauté, plaisir interlope, gisements chromatiques, prisme de l’émotion, érotisme de

l’œil. »   Sophie Sainrapt « Eros, la Femme, la volupté », Mylène Vignon, Saisons de Culture 2013

Dans son atelier en grand format, ce sont surtout des dos féminins, des seins, des sexes, des cuisses, solitaires ou enlacés, caressants, offerts ici, insolents là, toujours toniques, qui zèbrent de très grandes feuilles de papier. Taches,

empreintes essuyages, autant d’effets mêlés aux traits afin d’obtenir des silhouettes vives : « Je choisis résolument Eros contre Thanatos, Ma représentation du corps n’est pas mortifère, mais jubilatoire et érotique. C’est la force de vie que j’ai envie de représenter. La jouissance et le désir sont ce que l’âme a de plus rare, écrivait Jean de la Fontaine, dont la modernité n’a cessé de m’étonner… »

François Monnin, Artension n°39, janvier 2008

« Depuis des années, Sophie Sainrapt ne se lasse pas de magnifier la chair féminine par le dessin, la peinture et la sculpture. Ni mièvre ni académique, la femme est toujours en mouvement, puissante et charnelle…»

Armelle Pineau, Cimaises, juillet 2006

Parcours artistique

Sophie Sainrapt est le nom d’artiste d’une femme dont le curriculum vitae professionnel est à mille lieux du monde de la création artistique. Des études de sciences politiques et de droit, un statut de haut fonctionnaire, n’ont pas altéré la force créatrice et artistique de cette femme. Au contraire, en 25 ans, Sophie Sainrapt s’est consacrée à la peinture, à la gravure et à la céramique avec la passion de ceux pour qui l’art est la vie.

Le travail de Sophie Sainrapt est exposé régulièrement depuis les années 2000 et ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections privées et publiques en France et à l’étranger.

Sophie Sainrapt vit et travaille à Paris.

Expositions et publications récentes

Année 2012

Publication dans Art du nu III, Editions Patou Exposition « Effeuiller », Galerie Area, Paris Exposition « Etre Ainsi », Le manoir de Martigny, Suisse

Publication du livre « Effeuiller », Editions
Area
Exposition au Salon de la bibliophilie, Paris 6e
Publication dans Le Contre Annuaire, Onze-Treize Editions Année 2011

Publication dans le livre « Le Portrait », Editions Patou
Publication dans Bible de la Figuration, Editions Le Livre d’Art Expositions « Entrée en Matière » et «Histoires d’Empreintes », Galerie Insula, Paris 6ème
Année 2010
Exposition Salon MAC Paris, Paris 17e
Exposition « Les Animaux Mythos », Les 4 éléments, Paris 11e Exposition « Le Corps Singulier Pluriel », Galerie Insula, Paris 6e Publication dans Art du Nu II, Editions Patou
Année 2009
Publication de Les Rires d’Eros, Editions Area
Exposition « Les Rires d’Eros », Galerie Area, Paris 10e
Année 2008
Exposition « Solo et Duo », Galerie Anne Lettrée, Paris 6e
Année 2007
Exposition « Des peluches de Charlotte aux fables de la Fontaine », Espace atelier, Paris 11ème

 

GALERIE INSULA

29 RUE MAZARINE

75006 PARIS

+33 (0)1 71 97 69 57

contact@galerie-insula.com

www.galerie-art-insula.com

FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !