Ma Samaritaine 2014  » Carte Blanche à La Jeune Photographie »

958 vues

18/10/2014 - 21/12/2014

A Propos de

Ma Samaritaine 2014  » Carte Blanche à La Jeune Photographie »

C’est dans l’un des bâtiments en friches de la Samaritaine, transformé pour l’occasion en lieu d’accrochage temporaire, que se tient l’exposition collective Ma Samaritaine 2014. Escalators à l’arrêt, murs bruts constellés de reprises de plâtre et de stigmates, plaques de placo apparentes, parquets usés et vitrines obstruées ou barbouillées de blanc, rien à dire le cadre offre un décorum en droite lignée avec son sujet.

Fermée pour cause de sécurité en 2005, la Samaritaine attend depuis près de 10 ans sa prochaine réhabilitation. Monstre endormi de 75 000 m2, guettant, le ventre vide, la gestation de ses projets d’avenir, l’illustre monument met à profit son temps libre pour inviter 10 photographes, étudiant ou anciens étudiants des Beaux-Arts de Paris, à une carte blanche autour des transformations de son quartier.

Ce travail a donné lieu à la production de plus d’une centaine de clichés, tous rassemblés dans l’ancien magasin  de La Samaritaine.  Un parcours en dix regards qui prend tour à tour le parti du réalisme ou de l’abstraction, du chatoiement de couleur ou d’un noir et blanc graphique, du traitement documentaire ou de la déambulation poétique.

Il y a ceux qui arrivent à se positionner avec un regard différent, essayant d’offrir aux spectateurs une escapade visuelle, et ceux qui se cantonnent dans des banalités et de la photographie très simpliste. Ma Samaritaine mélange les deux genres proposant donc une exposition qui peine à captiver.

Le Grand Prix La Samaritaine de la jeune photographie, doté de 15 000 euros, est décerné à l’un des artistes participant par un jury présidé cette année par Antoine Arnault, directeur général de Berluti et administrateur du groupe LVMH, et la photographe Sarah Moon. Le lauréat 2014 est Mats Gustau dont les photographies utilisent l’achromie pour illustrer la cohabitation entre histoire et avenir dans le « quartier Samaritaine ». Un travail ambitieux et original, qui répond en écho au projet de rénovation de cette enseigne iconique.

Entretien avec Elisabeth Petibon , critique d’art et journaliste.

 

 

MAGASIN 3 DE LA SAMARITAINE
67-73 RUE DE RIVOLI
75001 PARIS

 Du 18 octobre au 21 décembre 2014,

du mercredi au dimanche de 14h à 19h

 

Remerciements à Andy Emler, auteur-compositeur pour la musique.

Toutes les infos artistiques sur Newsarttoday.tv

Les éditions Patou et Amateurs de Bons Vins sont partenaires de NewsArtToday.tv

FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !