Bruno PEINADO – NEW WAY MABILAIS

1 682 vues

03/10/2013 - 31/10/2113

A Propos de

Le 3 Octobre 2013, La ville de Rennes Inaugurais l’installation de l’artiste Bruno PEINADO, intitulée TATITATI TATATA TATITI TI, un code dans la ville. Commande privée à l’initiative d’OTI Promoteur, l’œuvre impressionnante par sa verticalité devient un repère urbain à l’occasion de la réhabilitation du bâtiment mythique des années 70, le Mabilais.

Réalisé entre 1970 et 1973 par l’architecte futuriste Louis ARRETCHE (1905-1991), le bâtiment colossal est à l’origine destiné aux télécommunications, il s’accompagne alors d’une grande antenne Hertzienne à laquelle l’architecte rajoute une plateforme de contrôle, qui donne à la tour une forme d’une soucoupe volante. Identifiable en un coup d’œil, le bâtiment surprend par sa taille et son originalité. Malgré son emprunte architecturale forte, le site s’est peu à peu dégradé. En 2010, après l’acquisition du bâtiment, la filiale du groupe Legendre, entreprend le projet pharaonique de réhabiliter Le Mabilais, bâtiment qui a projeté la ville de Rennes dans la modernité.

Le New Way Mabilais c’est 16 500m² de surface, 21 plateaux de bureaux, 271 places de parking, 1600 fenêtres… et une tour de 83 mètres, aujourd’hui dédiée à l’œuvre pérenne de Bruno PEINADO. Le projet de réhabilitation s’est fait dans une optique de valorisation du patrimoine Rennais en respectant l’architecture d’origine. L’agence d’Architecture Unité s’est imposé le respect des codes architecturaux initiaux malgré une restructuration complète du bâtiment.

L’intervention de Bruno Peinado, autant physique que symbolique, s’intègre parfaitement dans cette dynamique de réhabilitation respectueuse du lieu et de sa figure emblématique. L’artiste a ainsi décidé « d’accompagner ce site plutôt que de le contredire, de s’inscrire dans sa plasticité extraordinaire plutôt que d’imposer une forme ». À travers son installation, il  souhaite accompagner la signature du bâtiment en sublimant l’antenne et la soucoupe volante et propose une version réinterprétée du phare. Par des jeux de lumières et de peintures, l’antenne, la soucoupe et le bâtiment de Louis Arretche sont animés jours et nuits d’une respiration et semblent vouloir communiquer avec la ville et ses habitants.

Une communication mystérieuse s’établit alors avec la population. Le toit de l’antenne envoie en effet des éclats blancs de lumière. Utilisant le SCOTT, le code morse lumineux en service dans la marine depuis le 19e siècle, la tour transmet de manière aléatoire des messages codés aux habitants. L’artiste a toujours été passionné par les codes secrets : Champollion éclairant le mystère des hiéroglyphes dans le noir de la pierre de Rosette, ou le professeur Lidenbrock chez Jules Verne faisant découvrir l’entrée du centre de la terre grâce à un message lu à l’envers.

Le titre même de l’œuvre : Tatitati tatata tatiti ti, un code dans la ville, fait référence au code morse, les séquences de « ti » et de « ta » signifiant en effet, en morse, le mot code. La tour envoie donc dans le ciel rennais, dès la nuit, des messages subliminaux et bienveillants dont l’artiste garde le secret. Le bâtiment se retrouve entièrement plongé dans l’imaginaire de science-fiction.

Ce phare urbain, œuvre pérenne, nous donne ainsi des pistes de narrations autant liées au génie de ce lieu dédié aux télécommunications qu’à l’aventure de l’informatique, des sciences et des fictions. Le code morse lumineux nous invite à repenser que l’art, même s’il peut paraître hermétique, est un message que l’on peut déchiffrer. Tous les codes ont toujours été cassés, mais certains gardent encore leur part de mystère. À travers son installation, Bruno Peinadose réapproprie les signes culturels issus de notre monde contemporain. En élaborant des processus, il interroge le rapport que nous entretenons avec ces signes et réinvente un environnement symbolique à partager.

Entretiens avec Elisabeth PETIBON

GROUPE LEGENDRE
5, rue Louis Jacques Daguerre
CS 60825
35208 RENNES Cédex 2
www.groupe-legendre.net

Retrouvez toute l ‘actualité artistique sur www.newsarttoday.tv

Musique composée par Andy Emler, auteur, compositeur.

Les éditions Patou www.editionspatou.com soutiennent NewsArtToday.tv

FLASH INFOS
La 6ème édition de IN SITU Patrimoine et art contemporain a lieu jusqu'au 17 septembre 2017, dans la région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée. Les œuvres de 10 artistes français et internationaux sont exposées sur 11 sites inscrits à l’inventaire des Monuments historiques.-DIORAMAS Du 14 juin au 10 septembre 2017, le Palais de Tokyo invite les spectateurs à redécouvrir le diorama. A travers les œuvres de nombreux artistes contemporains, l'exposition réinvente ce mode de représentation, à la croisée de la science, de l'Histoire et de l'art. Entre mise en scène et illusion, ces dioramas sont un terrain d'expression original pour le réel et l'imaginaire.-A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !