MIKE MACKELDEY – GALERIE DA END

1 422 vues

08/01/2015 - 21/02/2015

A Propos de

MIKE MACKELDEY – GALERIE DA-END

 

Issue de la scène berlinoise, le peintre allemand Mike Mackeldey débarque avec ses œuvres à Paris dans la galerie DA-END, rue Guénéguaud. Son exposition « la manie d’abruti » touche par la dualité artistique qui l’habite.

De la petite toile à la géante, Mike Mackeldey traverse deux états d’esprit bien distincts lors de la création de ses tableaux. Inspiré par les portraits de la Renaissance, il aime peindre  de « beaux visages » avant d’y ajouter sa petite touche personnelle, une manière plus libre, plus contemporaine et faussement brouillonne en créant un conflit de style dans ses tableaux.

Ellen DeElaine, artistes invitée lors de l’exposition de Mike, traficote, elle aussi, des toiles classiques et léchées en y imprégnant de la liberté qu’elle symbolise par des dessins d’enfant ou des textes à la limite du non-sens.

Ensemble, ils créent quelques toiles qu’ils signent de leurs deux noms. L’un commence, l’autre continue et/ou en change la nature à la manière d’un combat dont le ring serait la toile.

Leur habilité se voit à la qualité de leur dessin. Leur talent se retrouve dans la superposition du beau et du « moche ».

 

Infos pratiques :

« La manie d’abruti »

Du jeudi 8 janvier au samedi 21 février 2015

Galerie Da-End

17 rue Guénégaud

75006 Paris

Tél : 01 43 29 48 64

 

 

Remerciements à Andy Emler, auteur-compositeur pour la musique.

Toutes les infos artistiques sur Newsarttoday.tv

Les éditions Patou et Amateurs de Bons Vins sont partenaires de NewsArtToday.tv

FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !