Mickaël Doucet – Galerie Charron

1 735 vues

05/10/2017 - 28/10/2017

A Propos de

Les peintures de la série « Villégiatures » de l’artiste français Mickaël DOUCET, né en 1974, présentent des intérieurs de villas contemporaines vidées temporairement de ses habitants. Des objets laissés pour compte ici et là, quelque peu énigmatiques, acheminent le spectateur vers une histoire extraite de sa propre imagination. Les juxtapositions d’images actuelles et de représentations fictives incitent le spectateur à se retrancher dans l’entre deux. Le spectateur est ainsi plongé à mi-chemin entre le passé et le futur tant au niveau narration qu’au niveau pictural. L’harmonie picturale de chaque toile révèle à la fois des phases contemporaines avec ses objets design et des phases anciennes au travers de ses paysages influencés par les peintres flamands. Cette perception étrange accentuée par le travail de la perspective, du plein et du vide magnifié par ses piscines à contre pied de David Hockney renforce le sentiment d’aliénation qu’on éprouve face à ses oeuvres.

Sensation identique dans la série « Philomates » où le spectateur lutte avec les codes visuels autour de la perversion d’une situation. Plutôt que de peindre la souffrance et sa représentation, Mickaël Doucet équilibre son œuvre, de manière itérative, autour de trois éléments, à savoir un chimpanzé, un ou plusieurs objets manufacturés et un modèle moléculaire d’ADN humain avec une apparente douceur qui renforce le propos autour de la notion de liberté, d’affranchissement ou de progrès. La dernière toile de la série « Philomates » laisse le spectateur pantois : ce chimpanzé détient des clefs, celles du progrès ou de la liberté ?

Les oeuvres de Mickaël Doucet bousculent les certitudes de celles et ceux qui les côtoient, tels :

– Pierre Cornette de Saint Cyr, le plus connu des commissaires priseurs parisiens, qui a sélectionné une toile de la série « Villégiatures » intitulée « Le jour au fond d’une serrure » sur la plateforme de vente d’art en ligne Artsper.

 – Renaud Donnedieu de Vabres, ancien Ministre français de la Culture et Marie Duffour, Curatrice lors de l’événement « Sang neuf ! Emprunts et citations dans la production contemporaine ». Le mot du curateur : « La composition du tableau « une fois l’été passé » de Mickaël Doucet et plus particulièrement le traitement de l’espace n’est pas sans rappeler les tableaux d’Edward Hopper. L’artiste s’installe devant un fragment d’espace rempli de signes apparents et il le représente. Il y a une simplicité, voire une banalité dans le choix des sujets ici un intérieur comtemporain »

– Sarah Ihler-Meyer, Historienne et critique d’art chez Art Press : « Rigoureusement composées, les peintures de Mickaël Doucet représentent les « villégiatures désertées » d’une modernité architecturale notamment californienne. Davantage connus par leurs reproductions photographiques que par leur expérience réelle, ces intérieurs sont imprégnés d’une mélancolie rêveuse »

La sélection des peintures de Mickaël DOUCET présentées par la GALERIE CHARRON établit des passerelles entre les époques, de façon à interloquer le spectateur et le mettre face à ses responsabilités dans le monde d’aujourd’hui et la construction du monde de demain.

Galerie CHARRON

Galerie d’art contemporain

43 rue Volta 75003 Paris     &     9 rue Alasseur 75015 Paris

Peintures – Photos – Sculptures

Toutes les infos artistiques sur Newsarttoday.tv

Les éditions PATOU, partenaire de Newsarttoday.tv

FLASH INFOS
Galeristes, un salon engagé en faveur de la diversité et de la découverte au Carreau du Temple, du 9 au 10 décembre 2017.-ALI KAZMA au musée du Jeu de PAUME du 17 octobre au 21 janvier 2018-Anish Kapoor au musée d'art moderne de Saint Etienne du 11 novembre au 8 avril 2018.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !