LE CREUX DE L’ENFER – CENTRE D’ART CONTEMPORAIN

1 091 vues

31/01/2014 - 31/01/2015

A Propos de

LE CREUX DE L’ENFER – CENTRE D’ART CONTEMPORAIN

Situé dans le site pittoresque de la Vallée des usines, le Creux de l’enfer est une friche industrielle, une ancienne coutellerie devenue en 1988 centre d’art contemporain. C’est un lieu de productions artistiques au programme d’expositions audacieux et ouvert à toutes les cultures, incluant sculpture, installation, peinture et photographie. Le centre d’art édite aussi une collection en livre de poche, elle est intitulée par Frédéric Bouglé qui la dirige «  Mes pas à faire au Creux de l’enfer », une trentaine ouvrages depuis 2000. Le centre d’art, avec une programmation de niveau national et international, participe activement à la vie culturelle de sa ville, de son département du Puy-de-Dôme et de sa région Auvergne, et engage un travail de sensibilisation artistique conséquent avec mille scolaires à l’année. Avec « les enfants du sabbat », un cycle d’exposition initié par son directeur en 2001, le Creux de l’enfer offre sa notoriété à de jeunes artistes talentueux et prometteurs, formés et issus de l’école supérieure d’art de Clermont Métropole et l’école nationale supérieure des beaux-arts de Lyon.

Le Creux de l’enfer sensibilise son public à l’art de notre époque dans tous ces registres formels peinture, photographie, sculpture, mais aussi vidéo, installation, performance … Les visites commentées proposées permettent une rencontre physique et immédiate avec l’art. Mieux comprendre, questionner et partager ses émotions avec d’autres. Par ailleurs, il est proposé à chacun différents ateliers artistiques durant l’année. Le spectateur devient acteur d’une pratique plastique qui engage à mieux apprécier l’univers curieux et riche en connaissances humaines que véhicule l’art actuel.

Depuis 2001, avec le cycle d’expositions « Les enfants du Sabbat », le centre d’art offre sa vitrine à la création régionale. Un événement qui a posé son label en valorisant l’œuvre de dizaines de jeunes artistes formés et issus des écoles des Beaux-arts de Clermont-Ferrand et de Lyon, avec le soutien de ces villes et de Clermont communauté. D’année en année, de Moscou à New York, le lieu a posé sa marque ; il est devenu l’enfant ambassadeur de quinze ans de la Ville de Thiers. Un petit bonhomme de diable dont tous les artistes parlent, et qui les fait encore parler dans sa collection d’éditions Mes pas à faire au Creux de l’enfer.

Si les créateurs savent mettre en éruption le mystère profond du site qui sommeille, en personnages de communication, ils savent aussi faire parler de Thiers, et le public venu du Musée de la coutellerie et de la Vallée des rouets, en passant par le Bout du monde, trouve là une formidable occasion de découvrir la Vallée des usines en allant à la rencontre de la création de son temps. Sur la porte de l’enfer, dans le Chant III de Dante, se trouve ainsi inscrit « Renoncez à toutes espérances, vous qui entrez ». Il s’agit ici, pour le visiteur Malin, d’accéder par le renoncement des croyances figées aux nouvelles formes d’émotion de l’art vivant. Jean-Paul Sartre, dans son ouvrage intitulé Saint Genet comédien et martyr, évoque l’étrange enfer de la beauté, une beauté qui comble moins qu’elle ne creuse son propre puits de lumière en chacun de nous-mêmes.

le Creux de l’enfer
centre d’art contemporain

85 avenue Joseph Claussat
Vallée des usines
63300 Thiers
Tél : 00 33 4 73 80 26 56
Fax : 00 33 4 73 80 28 08
e-mail : info@creuxdelenfer.net

Ouverture :
Tous les jours, sauf les mardis,
de 13h00 à 18h00,
Entrée libre et gratuite.

Entretien réalisé par Elisabeth PETIBON (critique d’art)

Retrouvez toute l’actualité artistique sur www.NewsArtToday.Tv

Les Editions Patou  www.editionspatou.com sont partenaires de www.NewsArtToday.Tv

Remerciements à Andy Emler, auteur, compositeur pour la musique.

 

FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !