Khvay Samnang – Jeu de Paume

3 538 vues

02/06/2015 - 27/09/2015

A Propos de

Le Musée du Jeu de Paume accueille l’artiste cambodgien Khvay Samnang pour son exposition l’Homme-Caoutchouc du 2 juin au 27 septembre.

Erin Gleeson, la commissaire d’exposition, présente l’artiste comme une personne regardant toujours les situations qui l’entourent lui, mais aussi autrui, et pas seulement dans son pays mais dans une multitude d’endroits. Sa pratique artistique s’apparente à un acte de résistance poétique dans un paysage contesté, et consiste en des performances engagées pour la défense écologique. Par ce biais, il constate et dénonce l’altération de son environnement dans la Province de Rotona Kiri (au nord du Cambodge).

On perçoit la silhouette nue de l’artiste qui se renverse le contenu d’un saut de latex frais sur son corps, une fois recouvert de cette étrange matière blanche, il traverse tel un fantôme le paysage si familier. Il interprète ainsi avec humour les questions actuelles controversées à la lumière des pratiques culturelles anciennes. Il traite également de la question de l’héritage colonial à l’origine des problèmes environnementaux et d’aménagement du territoire. La pluridisciplinarité est un critère omniprésent dans son travail qui est constitué de performances, de photographies, de vidéos et d’installations.

La matière caoutchouteuse qui sert de peinture corporelle est en fait de la gomme d’hévéas, elle fait allusion à l’effacement, à la disparition. Au moyen de ce médium, Khvay Samnang confronte les croyances spirituelles ayant assuré la conservation de la forêt avec les industries agro-alimentaires, la colonisation et les concessions foncières.

Texte de Camille Debacq

 

Infos pratiques :

Musée du Jeu de Paume

1, Place de la Concorde

Paris 75008

www.jeudepaume.org

 

Toutes les infos artistiques sur Newsarttoday.tv

Les éditions Patou et Amateurs de Bons Vins sont partenaires de NewsArtToday.tv

FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !