KATARINA AXELSSON – GALERIE FELLI

2 550 vues

24/01/2014 - 21/02/2014

A Propos de

Exposition Personnelle de Katarina AXELSSON du 24 janvier au 21 Février 2014

Née à Stockholm en 1962, Katarina Axelsson vit et travaille entre Paris, Yport et la Suède depuis de nombreuses années. Entre 1984 et 1988, elle fait ses études à l’école des Beaux-Arts de Paris, cursus renforcé par une année d’étude au Canterbury College of Art en 1988, enfin à l’académie des Beaux-Arts d’Anvers, Belgique (1989).

Les voyages quasi « souterrains » de Katarina Axelsson, au cœur de la matière, sculptent presque en surface l’humidité et les mousses des sous-bois, marécages et flaques qui s’épanouissent aux pieds des boulots suédois de son enfance. Katarina Axelsson s’est souvent exprimée sur l’atmosphère ambivalente qui a auréolé ses jeunes années assumant un tempérament nostalgique cultivé en regard d’une nature qui semblait vouée à disparaître et inspirant alors toute une série de mouvement écologiste. Travaillant à mi-chemin de Paris et de Stockholm depuis de nombreuses années, sa peinture recèle quelques indices géographiques comme les maisons rouges traditionnelles scandinaves, et le bouleau, caractéristique des forêts qui lui livrent toujours la même histoire, l’émerveillement éprouvé face à la nature et à ses lumières changeantes au fil des heures, des jours, des mois et des années.

Au-delà de ces considérations iconographiques, la peinture de Katarina Axelsson combine les effets d’une peinture qui alterne densité et fluidité pour que se profile, à distance ou non, le théâtre d’ombre et de lumière circulant au cœur même de la végétation.  Sa matière d’acrylique sablée, rugueuse, formant des contrastes lumineux qui éloignent les plans en profondeur, reproduisent aussi l’apparence de l’écorce de l’arbre symbolique qui se détache en papyracée. Ses compositions demandent souvent le recul nécessaire pour que s’opère un mélange optique permettant aux motifs d’émerger enfin. D’une abstraction de près, ses tableaux finissent par livrer leurs sujets et leurs horizons au fur et à mesure que l’on s’en éloigne. Tout est affaire de contraste, de moments de bascule, entre le mouvement des arbres et le souffle retenu d’une nature fixée pour l’éternité, entre l’image picturale et la photographie rappelée par des camaïeux de gris auréolés de noirs et blancs, également entre image peinte traditionnelle et contemporanéité. Dans ses travaux récents, un quadrillage vient faire illusion, bouleverse le regard et obstrue son élan. Les griffures ramènent autrement notre regard en surface comme s’il était impossible d’atteindre les épaisseurs verdoyantes autrement qu’en traversant ces valeurs du présent.

La galerie Felli ouvre ses portes au cœur du Marais en 2005. Elle présente du dessin, de la peinture, de la sculpture, et de la photographie figurative contemporaine au rythme de cinq expositions monographiques par an. Une exposition collective thématique y est également organisée chaque année. Un catalogue est édité pour chaque exposition. Par ailleurs, elle encourage, pour la promotion de ses artistes, des expositions hors-les-murs, auxquelles elle participe sous différentes formes. Les artistes représentés explorent principalement deux genres, celui du paysage, devenu paysage intérieur et celui de la figure. En réactualisant ces genres, les artistes de la galerie Felli semblent se rejoindre à travers une certaine vision poétique du réel. Les artistes représentés par la galerie sont Agnès Baillon – Jeanne Bouchart – Cherel – Nora Douady – Bertrand Flachot – Goxwa – Laurent Hours – David Maes – Jean-Francois Oudry – Marc Perez – Eric Roux-Fontaine – Philippe Ségéral – Lucas Weinachter

 

Adresse : 127 Rue Vieille du Temple, 75003 Paris

Téléphone :01 42 78 81 27
Du mardi au samedi de 11hà 13h et de 14h à 19h

 

Retrouvez toute l’actualité artistique sur www.NewsArtToday.Tv

Les Editions Patou  www.editionspatou.com sont partenaires de www.NewsArtToday.Tv

Remerciements à Andy Emler, auteur, compositeur pour la musique.

FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !