JONATHAN HUXLEY – GALERIE OLIVIER WALTMAN

753 vues

13/11/2014 - 04/01/2015

A Propos de

La galerie Olivier Waltman présente l’exposition “The Human Condition” de l’artiste peintre Jonathan Huxley.

Jonathan Huxley est né en 1965. Il vit et travaille à Londres. Son exposition “The human Condition” ou “la condition humaine” renvoie aux spécificités de l’être humain, et plus particulièrement à la problématique de l’existence humaine. Cela peut être défini comme une partie immuable de l’humanité qui est innée et inhérente aux êtres humains et qui ne dépend pas de facteurs comme le genre, la race, la culture ou la classe sociale. Cela inclut la recherche du sens de la vie, la recherche de reconnaissance, du sens de la curiosité, d’une inévitable solitude, la prise de conscience de l’inéluctabilité de la mort. Fondamentalement, la condition humaine est la conscience de soi et la capacité de réflexion de l’homme qui permet une analyse des thèmes existentialistes.

Jonathan Huxley: “Il y a huit ans, je suis venu vivre à Séville durant toute une année et j’y ai installé mon atelier.
Tout le monde en Angleterre me disait à quel point j’étais chanceux de travailler dans un lieu aussi chaud et ensoleillé, et combien la lumière serait formidable pour mon travail.
Durant les premiers mois j’ai travaillé d’une manière “conventionnelle”, comme n’importe quel autre peintre. J’ai tendu de grandes toiles, acheté beaucoup de peinture et travaillé tous les jours avec le soleil qui baignait mon atelier. Or, petit à petit, il faisait de plus en plus chaud…
Comme vous pouvez le voir, je suis très clair de peau et un problème aux yeux qui me rend extrêmement sensible à la lumière. Disons que je ne suis pas un fan de soleil. A partir du mois de juin je ne pouvais presque plus sortir de chez moi.  Il faisait 40° dehors et “l’incroyable lumière picturale de Séville” m’aveuglait. Comment pouvais-je travailler dans de telles conditions?
Dans mon travail j’utilise plusieurs médiums, dont la lumière ultraviolet. J’ai fait plusieurs peintures et installations fluorescentes pour des clubs à Londres et à New York – œuvres exécutées dans le noir et destinées à être vues dans le noir.
C’était la solution: j’ai donc mis mes lunettes de soleil et suis allé acheter des lumières ultraviolets et de la peinture fluorescente.  De retour à la maison, j’ai fermé les rideaux et j’ai passé cet été-là à travailler dans le noir.
“Quel gâchis”, vous pourriez raisonnablement penser, mais nécessité est mère des inventions, en transformant mes jours en nuits, je crois avoir eu certaines de mes meilleures idées.
Mon travail semble toujours tourner autour de l’idée de la mémoire et surtout l’absence de mémoire. Je sais que le temps a altéré et brouillé beaucoup de mes souvenirs ; c’est pourquoi j’ai tendance à spéculer sur ces bribes de souvenirs pour à la fin – recréer une autre histoire.
C’est comme si travailler dans le noir avait distillé mes souvenirs.” 

Infos Pratiques:

Galerie Olivier Waltman
74, rue Mazarine
75006 Paris
Horaires :
Tous les jours de 10h30 à 19h30
FLASH INFOS
5 EME édition de DDESSINPARIS 2017, cabinet de dessins contemporains, reinvestira les 700 m2 , sous la verrière de l 'Atelier Richelieu du 23 au 26 mars 2017.-Le salon du dessin au Palais Brongniart, 39 galeries du 22 au 27 mars 2017, est devenu une référence dans le monde du dessin de collection.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !