Incertitudes signifiantes – Galerie Placido

2 138 vues

14/05/2016 - 30/07/2016

A Propos de

La Galerie Placido présente l’exposition Incertitudes signifiantes du 14 mai au 30 juillet 2016.

Cette exposition est un hommage à la pratique de l’oeuvre sur papier. De nombreux artistes se révèlent dans ce moment de création, nous avons choisi de vous en présenter quelques uns.
« Y arriver avec le minimum » dit Benjamin, ce qui veut dire être pauvre et travailler, articuler, exister en tant que pauvre… le minimum veut dire réduction, concentration, compression : cela veut dire créer une image forte, simple, dépouillée et pour ainsi dire « barbare » qui, sans embellissement et flonflons, sans légitimisation venant des traditions et conventions, surtout sans légitimisation due à la beauté, révèle l’aspect élémentaire, contemporain, sans doute vrai. Dans ce sens, affirme Benjamin, les courageux, grands et « implacables » artistes modernes, « s’éloignent de la figure humaine traditionnelle, solennelle, noble, adoubée de toutes les offres sacrificielles du passé, pour s’adresser à l’homme nu de notre temps qui, criant comme un nouveau né, gît dans les couches sales de notre époque »

Ugo Giletta, Veronika Holcová, Marine Joatton, Christian Lhopital, Barthélémy Toguo, Sandra Vasquez de la Horra, Fabien Verschaere.

 

Informations Pratiques :

Galerie Placido

41 rue chapon

75003 Paris

 

Remerciements à Andy Emler, auteur-compositeur pour la musique.
Réalisée par Quentin Hautcoeur
Toutes les infos artistiques sur Newsarttoday.tv
FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !