In Situ 2014 – Lilian Bourgeat à Narbonne

6 191 vues

30/05/2014 - 21/09/2014

A Propos de

In Situ 2014 – Lilian Bourgeat à Narbonne

L’artiste Lilian Bourgeat occupe cette année deux espaces à Narbonne : la terrasse du Jardin de l’Archevêché ainsi que les jardins de l’abbaye de Fontfroide.

Avec la cathédrale Saint-Just et Saint-Pasteur, ce palais épiscopal constitue l’ensemble monumental de Narbonne. Il s’appuie sur la première enceinte de la ville, à l’arrière s’étend le jardin de l’archevêché, où une terrasse a récemment été aménagée. C’est celle-ci que l’artiste occupe avec un ensemble de trois œuvres : banc public, caddy et pupitres. 

Les objets que l’artiste crée sortent d’un monde absurde et merveilleux, à rapprocher de celui d’Alice au pays des merveilles. Surdimensionnés, les repères de mesures et de perceptions se retrouvent chamboulés, redonnant des yeux d’enfant à quiconque s’installant sur ce banc de cinq mètres.

Le second lieu occupé par l’artiste se trouve dans les jardins de l’abbaye de Fontfroide. Cette abbaye fut fondée en 1093, rachetée et rénovée par Gustave et Madeleine Fayet en 1908, elle bénéficie aujourd’hui du label “jardin remarquable”. Au milieu de cette végétation, côtoyant la cime des cyprès et des pins, les deux œuvres de Lilian Bourgeat ont pris leur place. Invendu-Bottes date de 2009, et représente une paire de botte (deux pieds droits) de plus de trois mètres de haut. La seconde oeuvre se nomme Chaise et date de 2008.

 

Retrouvez les expositions des galeries, des musées, des centres d’art sur www.newsarttoday.tv

Les éditions Patou www.editionspatou.com et www.amateursdebonsvins.com sont partenaires de Newsarttoday.tv.

FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !