Guido Van Der Werve – Maison Populaire

1 087 vues

30/04/2014 - 05/07/2014

A Propos de

Guido Van Der Werve – Véritables préludes flasques (pour

un chien) / Maison Populaire

DU 30 AVRIL AU 5 JUILLET 2014

Vernissage le mardi 29 avril 2014 à partir de 18 h

L’artiste néerlandais Guido van der Werve se mesure à l’immensité des paysages nordiques. Il se confronte à ses propres limites et fait face à l’épuisement du temps et de l’espace dans lesquels il se trouve. Dans l’exposition qui lui est ici consacrée, le corps est mis en scène, en lumière, en marche. Les vidéos apparaissent teintées de romantisme et de mélancolie, de poésie et d’humour. L’ivresse de l’ennui et du quotidien se mêle à la folie des ambitions démesurées et des espoirs déçus. Étrange et mystérieux personnage en perpétuel mouvement. Homme seul, libre, à terre. Guido van der Werve nous mène dans les contrées imaginaires de Chopin alors que quelques tutus frémissent dans le décor banal d’une ville ordinaire. La médiocrité devient beauté du geste et de l’essai. L’absurdité de l’existence est magnifiée.

 

Commissaire en résidence : Marie Frampier

Le projet Véritables préludes flasques (pour un chien) traite de l’absurde et de la théorie du catastrophisme éclairé, et est établi selon un schéma évolutif et narratif divisé en quatre temps. La première exposition sera une exposition collective qui mettra en exergue l’absurde et son impossible définition, sous l’angle d’une médiocrité poétique et d’une quête sans but et sans fin. Le deuxième temps sera celui d’une exposition monographique d’un artiste dont l’œuvre sublime l’absurde en mêlant musique classique, poésie visuelle et questionnements ontologiques. Pendant l’été, un écrivain ou un artiste sera invité à écrire une fiction sur les mystères de Montreuil et les sombres aspects d’une Maison populaire endormie, fantomatique et lointaine. Sa production sera le point de départ du quatrième volet, une exposition collective concentrée sur la théorie du catastrophisme éclairé et sur les voyages à travers le temps que celle-ci est susceptible de permettre, influençant le futur en revisitant le passé et repensant le présent au regard du futur.
Marie Frampier

Marie Frampier est commissaire d’exposition et critique d’art. Sa pratique curatoriale questionne principalement la mise en exposition de la performance contemporaine, avec des expositions, des programmes de performances ou des formats hybrides situés entre symposium et performances invisibles.

Elle est commissaire invitée pour Zone d’Expérimentation #4 (Astérides, Marseille) et chargée du suivi des expositions à la Villa Arson (Nice) en 2012. En 2013, elle co-commissarie avec Javier Villa l’exposition collective Historico-vagabond (galerie Alberta Pane, Paris) et publie Le nez de Cléopâtre, présentation du travail des résidents d’Astérides mêlée à une analyse distanciée, bien que scientifique, du catastrophisme. Elle est en résidence à la Fonderie Darling (Montréal) à l’automne 2013 et commissaire associée à Micro Onde – Centre d’art de l’Onde pour une exposition sur la gravité, en avril 2014.

MAISON POPULAIRE

La Maison populaire est une association d’éducation populaire, elle accueille chaque saison plus de 2.300 adhérents, qui participent à la centaine d’ateliers d’expressions développés en direction des adultes et des enfants.
Elle encourage ces pratiques amateurs, en les valorisant par l’expression scénique et des monstrations tout au long de l’année tout en créant la rencontre avec les artistes professionnels en résidence à la Maison populaire.

Les actions qu’elle propose dans les domaines des arts visuels, du numérique, de la musique, de la philosophie, des sciences humaines, viennent ici croiser les publics pour susciter la curiosité, favoriser l’échange et créer la rencontre.

Elle invite à penser ensemble ces actions de manière transversale et dans un perpétuel mouvement grâce à des résidences artistiques de créations, qui créent ce lien nécessaire et favorisent l’accès à la culture et aux loisirs de toute la population invitée à être acteur dans le processus même de ces actions.

La Maison populaire s’associe à d’autres acteurs du territoire animés par les mêmes objectifs. En ce sens elle collabore activement avec des partenaires sur le plan local et dans différents réseaux tels que Tram, réseau d’art contemporain Paris/Ile-de-France, Parcours Est, réseau d’art contemporain 93, au réseau des Musiques Actuelles Amplifiées en Développement en Seine-Saint-Denis MAAD 93, et au RAN, réseau arts numériques.

9 bis rue Dombasle
93100 Montreuil
Tél. 01 42 87 08 68
Fax 01 42 87 64 66 

Horaires d’ouverture au public 
- lundi, mardi et jeudi de 10 h à 12 h30 et de 13 h30 à 22 h 
- mercredi et vendredi de 10 h à 22 h 
- samedi de 10 h à 17 h

FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !