GEORGES DUMAS – Espace Commines

1 748 vues

01/01/2013 - 31/12/2013

A Propos de

A la chair périssable, Georges Dumas oppose la dureté de la pierre, du marbre ou du bois.

Des traits uniques du modèle, il extrait des courbes anonymes, universelles, qui deviennent quintessence, archétype de la figure humaine.

Comme les corps emprisonnés dans leur gangue de lave à Pompéi, ses corps perdent leur identité individuelle pour dire une humanité éternelle.

Leur déconstruction contemporaine par le biais du pixel, du carré, n’y fait rien: les corps sont irréductibles à toute tentative d’anéantissement, ils demeurent, baignant parfois dans un bleu hypnotique et profond, vestiges d’un présent qui laisse une trace indélébile. »

Les artistes de l’Atelier 40

  • NATALIE J. LAUER : peintre entre figuration et abstraction à la recherche de l’universel dans la banalité quotidienne.
  • GEORGES DUMAS : artiste qui investigue de nouvelles formes et matières dans l’univers photographique.
  • CAROLE B : Photographe à la recherche de présentation photographique de la musique.
  • ISABELLE MEGLINKY : sculptrice , chantre d’un paysage abstrait aux confins du réel et du monde intérieur.
  • AMARYLLIS JOSKOWICZ : photographe à l’univers poétique et sensuel.
  • GUILLAUME MONTIER : artiste plasticien au questionnement existentiel.
  • EMMANUEL YVART : photographe à la recherche du mystère des corps.
  • KARINE PELGRIMS : photographe portraitiste passionnée de sociologie.
  • PASCAL BLONDEAU : photographe plasticien travaillant sur notre rapport au corps et la recherche d’identité.
  • GREGORY LOTH : photographe, chercheur de l’intime.
  • ISABELLE I : Photographe et peintre de l’humain.
  • JEAN-MARC QUITTARD : peintre et vidéaste du corps. Il réintroduit dans la peinture la notion de temps et de mouvement. Créateur de la « videopainting ».

 

FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !