Jacques Villeglé / Brassaï – Galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois

5 852 vues

06/06/2014 - 31/07/2014

A Propos de

La galerie Georges-Philippe et Nathalie Vallois présente l’exposition Graffiti politiques, du 6 juin au 31 juillet 2014. Cette exposition regroupe des œuvres de Jacques Villeglé, ainsi que de Brassaï. Ces deux artistes ont le point commun d’avoir travaillé sur la réalité anonyme des rues.

Le travail de Jacques Villeglé consiste à s’emparer de fragments urbains d’affiches lacérées par des passants anonymes. Il décolle les affiches, puis les recadre, les maroufle sur toile et les signe. « Il est le premier à avoir fait rentrer cette réalité urbaine dans le salon bourgeois et à se l’être appropriée dans une oeuvre d’art », comme l’explique le galeriste Georges-Philippe Vallois. Pour cette septième exposition de l’artiste, la galerie expose une série d’œuvres à forte connotation politique. Outre la lacération initiale, des tags ornent les affiches sélectionnées.

La démarche de Jacques Villeglé fait écho à celle de Brassaï. Ce dernier commence à s’intéresser aux graffiti à partir des années 30, puis décide de fixer leur image grâce à la photographie. Il classe ses travaux en différentes catégories : Proposition sur le mur, Langage du mur, la Naissance du Visage, Masques et visages, Animaux, l’Amour, La Mort, Magie, Images primitives…

Les travaux de ces deux artistes se confrontent au sein de cette exposition sur les graffiti. D’un côté, le visiteur explore les affiches lacérées aux couleurs vives de Jacques Villeglé ; et de l’autre retrouve les photographies noir et blanc de Brassaï. 

Infos pratiques : 

Galerie Georges-Philippe & Nathalie Vallois
36, rue de Seine
75006 Paris
Tél : 01 46 34 61 07

Revivez toutes les expositions d’art contemporain sur NewsArtToday.TV, en partenariat avec les Editions Patou.

FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !