Edoardo Lentati – Galerie de l’Exil

1 245 vues

21/03/2013 - 21/06/2013

A Propos de

Vous pouvez regarder toutes les autres vidéos sur www.newsarttoday.tv

Exposition du 21 mars au 21 juin 2013

Edoardo Lentati, peintre italien, mort à l’âge de 47 ans, en pleine ascension, alors qu’il était en passe de devenir un sculpteur de grande renommée.

Depuis 2000, année de son décès, il semblerait que toute trace de son parcours italien ait été effacée.
Même la galerie italienne comme la Galerie Apollo, qui l’a exposé pendant près de 5 années a disparu du paysage artistique italien, seulement quelques traces de son passage restent à Galerie Blanchaert et à la Galerie Blu à Milan.
Comme si une force invisible avait voulu balayer l’œuvre d’ Edoardo LENTATI.
Heureusement pour nous, Laurence DAHAN LENTATI, sa veuve, a conservé une partie de son œuvre, principalement celle des dernières années, à laquelle s’ajoutent quelques témoignages de son passage dans la sphère artistique italienne (photos, dessins, principalement).
Comme le dit fort bien Claudio STRINATI, un critique d’art italien qui a dirigé le Polo Museale Romano, ce qui frappe au premier abord dans l’œuvre de LENTATI est la maîtrise des formes qui peuvent paraître à première vue familières mais qui en fait, ne le sont pas.
Etrange mais familier, familier mais déroutant.
Beau c’est sûr! Beau mais sans référence immédiate, comme si notre inconscient recherchait des références oubliées, enfouies. Ressurgissent alors de notre mémoire des figures mythologiques, un bestiaire plus ou moins picaresque, une galerie peuplée de créatures logées dans le magasin des désirs inconscients.
Parmi les quelques photos confiées par Laurence DAHAN LENTATI, celle représentant une partie de son atelier rassemble les œuvres les plus emblématiques, telles le taureau, l a femme buste, mais aussi un grand arlequin et une femme sans tête, bien visibles parmi un enchevêtrement de morceaux de bois, de portes et d’échelles.
On pourrait presque sentir l’odeur du bois !
Un masque énigmatique semble nous regarder, comme s’il était la conscience d’Edoardo LENTATI, comme le grillon Jiminy Cricket était la conscience de Pinocchio.

Que savait-il exactement, ce masque ?
Savait-il la fin prochaine de ce très grand artiste ?
savait-il que son maître, dans sa solitude d’artiste, était un témoin clé de son temps ?
Savait-il que le cours de l’histoire de la sculpture italienne, forte d’une lignée prestigieuse, avait décidé de faire une halte, quelque part en toscane, dans la maison isolée d’un artiste si près de la vérité ?
LENTATI aime les femmes sans tête, jambes parfois écartées, mais aussi les animaux sans yeux, les bois précieux d’Amazonie et d’Afrique, les arlequins et les centaures sans bras, les chimères….
Toutes les œuvres sont stylées, hiératiques, disséquées dans une épure tirée d’un seul trait cursif par sa main gracile et délicate. La densité de la matière fait le reste, plus rien n’est à ajouter, plus rien n’est à supprimer.
L’œuvre gonfle, respire, s’impose. Le bois précieux capte la lumière, le bronze se pare de toutes les nuances du bronze : vert antique, vert bouteille, gris souris…
En même temps, un certain classicisme se dégage de l’ensemble de l’œuvre qui semble puiser son inspiration auprès des Maîtres Constantin BRANCUSI et Henry MOORE. Des réminiscences mais pas de ressemblances.

LENTATI ne travaillait jamais la glaise ou le plâtre. Il ne façonnait que le bois, des blocs de bois précieux à l’état brut choisis avec une grande exigence, l’œuvre en bois lui servant de modèle pour tirer les bronzes.
La Galerie de l’Exil est très heureuse de proposer en exclusivité une série de 28 œuvres en bronze (quelques unes en bois) qui constitue l’essentiel des sculptures disponibles aujourd’hui.
Des pièces rares qui, à coup sûr, emporteront l’adhésion de beaucoup de visiteurs qui viendront voir l’exposition.

Jacques MAUGUIN

 

 Galerie de l’Exil

18 Avenue Matignon  75008 Paris

01 42 66 55 63

contact@galerie-exil.com

Heures d’ouverture
11h00 – 19h00
du lundi au samedi

Retrouvez toutes les informations sur www.newsarttoday.tv

FLASH INFOS
5 EME édition de DDESSINPARIS 2017, cabinet de dessins contemporains, reinvestira les 700 m2 , sous la verrière de l 'Atelier Richelieu du 23 au 26 mars 2017.-Le salon du dessin au Palais Brongniart, 39 galeries du 22 au 27 mars 2017, est devenu une référence dans le monde du dessin de collection.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !