LÉANDRO BERRA – GALERIE UNIVER

1 466 vues

12/09/2013 - 02/11/2013

A Propos de

L’artiste Léandro Berra expose à la galerie Univer.

« Lequel de nous compose ce poème D’un moi pluriel et d’une seule ombre ? » Ces vers de Borges, conviennent assez parfaitement à Leandro Berra. Son œuvre est toute entière dialogue – mais peut il aller autrement quand il s’agit d’image, c’est-à-dire de double ? Sur ce thème, les Argentins – Borges, Berra – ont beaucoup à nous apprendre, à nous montrer, car être Argentin, n’est ce pas être à la recherche du miroir ? Quel miroir ? Quelle image dans le miroir, qui renvoie à quelle réalité ? Intérieure ? Extérieure ? Ce va et vient qu’on a aussi appelé l’Eternel Retour, Berra le met en interrogation : son protagoniste, un porteño évidemment, disparaît derrière le miroir pour réapparaître, mais en mouvement contraire : Faux départ, donc, que l’Eternel Retour – parce qu’il y a l’image redoublée, venant du passé en tant que photographie et promise à l’avenir en tant projection en relief de l’Homo Argentinus, ou de l’Homo tout court… Le processus historique n’est pas orienté de façon linéaire, comme l’affirme en ce XXème siècle une moitié du monde. C’est un Labyrinthe où « l’identité se dilue imperceptiblement en illusion ». Les œuvres de Berra matérialisent ces instants où l’autre et le même sont confrontés. Tensions fixées. Scènes impossibles : comme ce double plongeur dans le fleuve d’Héraclite.

GALERIE UNIVER

Horaire : 14h à 19h

Adresse : 6 cité de l’Ameublement

75011 PARIS

Téléphone : 01 43 67 00 67

Regardez les artistes contemporains sur www.newsarttoday.tv

Les éditions PATOU présentent les artistes sur le thème des portraits du nu et de la nature.

WWW.smsrendezvous.com est partenaire de Newsarttoday.tv,

FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !