Eric Ceccarini – Galerie Hegoa

3 092 vues

24/06/2016 - 29/07/2016

A Propos de

Après Anvers, Venise, Bruxelles, Amsterdam, Hambourg et avant de partir à New-York, la série de photographies « The Painters Project » d’Eric Ceccarini passera l’été à Paris à la galerie HEGOA. L’occasion de découvrir les nouvelles créations à quatre mains de photographe et de peintres, notamment celles de Denis Meyers, graffeur belge, dont la renommée internationale ne cesse de croître.

Né en 1965, Eric Ceccarini est d’origine italienne. De nationalité belge, où il a été diplômé en photographie en 1987 et où il a mené l’essentiel de sa carrière de photographe, il vit et travaille aujourd’hui à Ibiza. À la suite d’une longue expérience dans le secteur exigeant de la publicité et de la mode et pour de nombreux clients, agences et magazines tels que Elle, MarieClaire, L’Oréal, Levi’s, Coca-Cola, Virgin, Saab, Delvaux, Chopard, Lowe Lintas ou encore Ogilvy, il a été récompensé par un Lion d’argent au festival international de la publicité à Cannes. Depuis plusieurs années, Eric développe une approche personnelle d’artiste basée sur l’étude du corps en lumière naturelle, sans artifices techniques. Ses images sont très douces, veloutées, extrêmement picturales. Son travail est un hommage respectueux à la beauté du corps féminin. La série “NUDES” (2006), pour laquelle Eric utilise uniquement la lumière naturelle de l’atelier du peintre, en est un exemple. Utilisant des vitesses d’obturation très lentes qui permettent aux objectifs de capturer le caractère unique de chacun de ses modèles, il révèle une sensualité sublime parfois aux limites de l’abstraction. Ses recherches artistiques le poussent à capturer l’essence et l’âme de ses modèles afin de transcender le simple aspect physique. Sa série “AMNIOS” (2008) est une suite de silhouettes diaphanes où les modèles semblent littéralement flotter, comme tenus en suspension. Les formes et lignes des corps sont très sensuelles et la membrane qui nous sépare d’eux semble les cacher ou les protéger. La taille monumentale des tirages impressionne et ajoute à la puissance retenue de ces femmes. Sa dernière recherche, « THE PAINTERS PROJECT» est une invitation lancée à 100 artistes peintres du monde entier à exprimer leur art sur le corps de ses modèles. Les photographies en très grand format de cette nouvelle série immortalisent cette vision croisée d’artistes. Eric poursuit son ascension à travers le monde et son travail est exposé à Bruxelles, Anvers, Amsterdam, Hambourg, Venise, New York …. Il participe à de nombreuses foires internationales et a été récemment retenu pour un immense projet dédié à la culture belge à Manhattan. La ville de Liège lui dédiera un hommage au cœur d’une cathédrale de 800 m2 en 2016. Les peintres qui participent à son projet connaissent aussi des succès internationaux comme Denis Meyers, graffeur belge, qui vient de terminer une oeuvre de 20 000 m2 intitulée “Remember Souvenir “, et relayée dans la presse internationale de l’art contemporain.

The Painters Project : une rencontre entre un peintre, un modèle et le photographe…
Le corps féminin se fait toile, le peintre se laisse inspirer par cette sensualité, le photographe en capte la magie. Le projet « PAINTERS » est une invitation lancée à 100 artistes peintres provenant des quatre coins du monde. Chaque photo est une collaboration avec l’un d’entres eux. Tour à tour ils expriment leur art sur le corps des modèles dans leur propre style, pendant qu’Eric cherche les bonnes attitudes, les meilleures poses. La photo devient la seule et unique trace de cette œuvre éphémère issue de la fusion entre trois visions artistiques. Le grand format des tirages exalte chaque particularité picturale qui nous révèle l’esthétique et la force évocatrice des traces peintes sur ces corps. Les poses captées par Eric nous racontent le ressenti des modèles, devenues œuvres d’art. La couleur et la substance jouent le rôle de protagonistes.
« Mêler nos visions et nos arts, nos instruments et nos outils est une démarche innovante, extrêmement enrichissante, enthousiasmante et contraire à l’éternelle «solitude» de l’artiste. Pour bon nombres de ces peintres, c’est une première, ils doivent s’adapter à un lieu, une lumière, un «support» qui sont tout à fait inhabituels… Il est vivant, les mouvements, les poses influencent aussi les traits… il faut s’adapter, apprivoiser, faire courir ses pinceaux sur une toile en trois dimensions.

Informations Pratiques :
Galerie HEGOA
16, rue de Beaune
PARIS 7ème
Ouverte du mardi au samedi de 11h à 13h et de 14h à 19h  ou sur RV.
 Tél : +33 1 42 61 11 33
 Accès métro : Rue du Bac ou Solférino ligne 12
Parking : Vinci Bac Montalembert – 9 rue Montalembert 75007
Vélib’ : Station n° 7005 face au 2 Bd Raspail ou n°7007 62 rue de Lille
Remerciements à Andy Emler, auteur-compositeur pour la musique.
Réalisée par Quentin Hautcoeur
Toutes les infos artistiques sur Newsarttoday.tv
FLASH INFOS
La 6ème édition de IN SITU Patrimoine et art contemporain a lieu jusqu'au 17 septembre 2017, dans la région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée. Les œuvres de 10 artistes français et internationaux sont exposées sur 11 sites inscrits à l’inventaire des Monuments historiques.-DIORAMAS Du 14 juin au 10 septembre 2017, le Palais de Tokyo invite les spectateurs à redécouvrir le diorama. A travers les œuvres de nombreux artistes contemporains, l'exposition réinvente ce mode de représentation, à la croisée de la science, de l'Histoire et de l'art. Entre mise en scène et illusion, ces dioramas sont un terrain d'expression original pour le réel et l'imaginaire.-A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !