DARMO ART – Galerie Gismondi

5 483 vues

19/04/2018 - 21/04/2018

A Propos de

Exposition éphémère de 3 jours, au 20 rue Royale à Paris

Vernissage le 19 avril 2018

Exposition les 20, 21 et 22 avril 2018

(Les œuvres présentées seront vendus en euros, ainsi qu’en Bitcoin*)

Darmo Art est un accélérateur d’artistes et une galerie d’art ambulante, créé en août 2017 par deux étudiants Alexis de Bernède (19 ans) et Marius Jacob-Gismondi (20 ans), dont le projet est de découvrir de nouveaux artistes appartenant à leur génération. Cette aventure a démarré il y a 7 mois, avec la création d’un blog Instagram d’art contemporain, aujourd’hui suivi par plus de 6 000 abonnés, et dont le succès grandissant à fait naître l’envie à ses concepteurs de montrer en galerie le travail d’artistes de leur génération, encore méconnus du grand public. Darmo Art souhaite faciliter l’émergence de très jeunes artistes, guider ses abonnés Instagram dans leur apprentissage de la connaissance de l’art contemporain et permettre à de nouveaux et jeunes passionnés d’art d’investir dans l’art contemporain et commencer à collectionner.

Amis de longue date, Alexis de Bernède et Marius Jacob-Gismondi, se sont rencontrés au collège. Leur passion commune pour l’art est rapidement devenue un moyen pour les deux amis de se rapprocher. Ils se sont associés pour répondre à l’envie et à la demande d’un grand nombre de leurs amis qui souhaitent débuter leur collection.

Alexis est actuellement en deuxième année de Gestion et Finance à la Warwick Business School en Angleterre, tandis que Marius est en deuxième année d’école d’art, à l’IESA.

Alexis et Marius présenteront du 20 au 22 avril prochain, à la Galerie Gismondi, les œuvres de deux artistes français de leur génération, Raf Reyes et Pauline d’Andigné, à l’occasion de leur première exposition : MÉTAMORPHOSES.

Raf Reyes, autodidacte en art, a commencé à partager ses créations artistiques sur les réseaux sociaux, et connaît un succès exponentiel auprès de cette communauté.

Pauline d’Andigné, actuellement élève aux Beaux-Arts de Paris et a été remarquée par Marius et Alexis lors de sa dernière exposition à succès à l’ENSBA (Novembre 2017).

Bien qu’aux parcours différents, les créations des deux artistes se rapprochent par une certaine émancipation du réel et des normes. Alexis de Bernède et Marius Jacob-Gismondi ont demandé aux deux jeunes artistes de s’inspirer du lieu d’exposition (Galerie Gismondi) car « C’est en jouant avec le temps, les proportions, les textures et l’environnement, que nos artistes parviennent à une métamorphose aboutie, ou plutôt un ensemble de métamorphoses. » (Alexis de Bernède)

 

Raf Reyes (20 ans) est un photographe spécialisé dans l’Art Digital, notamment les collages digitaux. Poursuivant actuellement une année de voyage en Asie, il lie son environnement et sa créativité pour parvenir à l’accomplissement de ses œuvres. Raf Reyes a bâti ses premier succès sur les réseaux sociaux avec plus de 13 200 abonnés sur son compte Instagram présentant son travail d’art digital (@surreality), et 19 600 abonnés sur son compte dédié à la photographie (@raf.reyes).

Reyes explore les méandres du subconscient au travers d’un mélange homogène de techniques traditionnelles et modernes, qui caractérisent son art. Au cours de l’année 2017, son objectif principal a été de créer ou expérimenter au quotidien, utilisant l’intégralité du savoir et des méthodes disponibles autour du monde de l’art surréel. Des méthodes de Raf Reyes, émanent une volonté explicite de célébrer l’inconscient du spectateur. Il y parvient en libérant des possibilités de chance et spontanéité : lorsqu’il produit, il laisse place à l’aléatoire ou « l’accidentel », au travers d’objets incorporés à la pièce finale sans règle ni méthode particulière quant à la disposition. Ces éléments, ou « glitches » (def. : provenant de contretemps soudains, inattendus et souvent temporaires) sont essentiels à la définition du style de Raf Reyes. Que ce soit au premier plan pour souligner l’importance de ces ajouts, ou entre des dizaines de couches translucides, il conçoit aussi son art comme un jeu avec son spectateur. Ces petits « clins d’œil » sont de facto des références à des objets, des émotions ou sentiments, mais aussi à des artistes dont Raf Reyes tire son inspiration.

 

Pauline d’Andigné (21 ans) est actuellement en deuxième année aux Beaux-Arts de Paris.

Ses photographies s’apparentent à l’univers de la mode et du luxe. Elle utilise les images comme matière au service de compositions picturales. Ainsi les corps photographiés qui répondent aux standards de beauté de l’univers de la mode deviennent-ils, une fois cropés, mash-upés, végétalisés, digitalisés, une matière organique qui ne renvoie plus à la photo de mode mais pose les bases d’un univers séduisant propre à ce monde. Cette quête de beauté à travers les formes, les couleurs, les matières est à l’origine de sa production. Alors que la photographie capture une réalité, les différents procédés de postproduction lui permettent de créer une nouvelle matérialité et d’introduire le hasard dans une production numérique à priori totalement maîtrisable. Pauline d’Andigné propose ainsi des ponts entre la réalité qu’elle nous propose et le monde qui nous entoure, jouant dans cet espace entre le presque perceptible et l’inconnu.

 

MÉTAMORPHOSES est la première exposition du programme d’accélération d’artistes de Darmo Art. Celui-ci se poursuivra sur le même format d’expositions éphémères, dans l’année à venir.

 

Darmo Art mettra les œuvres de ses artistes en vente lors des expositions. Certaines seront aussi en vente en ligne sur www.darmoart.com.

 

Alexis et Marius souhaitent soutenir l’entreprenariat et l’expérience professionnelle chez les jeunes à l’international. C’est pourquoi Darmo Art donnera une partie de ses profits à LP4Y, une association qui aide des Jeunes (15-24 ans) « exclus » de la mondialisation, à s’intégrer socialement et professionnellement. LP4Y agit aujourd’hui aux Philippines, au Vietnam, en Inde, et en Indonésie (http://www.lp4y.org/).

 

FLASH INFOS
Parcours des mondes, Salon international des Arts Premiers - rendez-vous du 11 au 16 septembre dans le 6e arrondissement de Paris, dans les galeries situées le long des rues des Beaux-Arts, de Seine, J. Callot, Mazarine, Guénégaud, Visconti et de l’Echaudé.-Près de Toulouse, Cette 4ème exposition présente des œuvres de plus de 80 artistes de la collection Cérès Franco autour d’une installation spectaculaire, celle de Jean-Marie Martin (1922-2012), un des artistes les plus surprenants de cette collection. La Coopérative Collection Cérès Franco 5, route d’Alzonne 11170 Montolieu-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !