Daniel Flammer – Galerie Polad-Hardouin

4 897 vues

15/03/2016 - 16/04/2016

A Propos de

La galerie Polad-Hardouin accueille pour la deuxième fois l’artiste Daniel Flammer pour une exposition intitulée  » Les anneaux musicaux ».

Daniel Flammer travaille toujours à partir de bribes et de signes qu’il repère dans les lieux de passage comme les gares ou les avenues des grandes villes : un motif implicite se dégage alors, que l’artiste creuse et développe sur le papier.

Sans chercher à construire une ville imaginaire, le trait fait surgir des éléments d’architecture et des structures postindustrielles qui se combinent pour donner naissance à un univers étrange. Voûtes en briques, voies ferrées ou manèges de fêtes foraines semblent abandonnés dans une temporalité parallèle. Aucune présence humaine dans ces dessins alors que les traces de l’activité des hommes abondent : constructions, caméras de surveillance, câbles électriques et machines en tout genre recomposent un monde labyrinthique légèrement inquiétant. S’agit-il d’un désert post-apocalyptique ? Les lianes végétales qui apparaissent sur certains dessins laissent penser que la nature reprend lentement possession des lieux.

Fortement nourri de références cinématographiques et artistiques, Daniel Flammer s’inspire également de l’univers de la bande dessinée de science fiction ou d’anticipation, comme les œuvres de Moëbius.

 

Galerie Polad-Hardouin

Horaires:
du mardi au samedi de 11h à 19h et sur rendez-vous

86 rue Quincampoix
75003 Paris 

Tél: 33 (0)1 42 71 05 29
contact@polad-hardouin.com

 

Toutes les infos artistiques sur Newsarttoday.tv

Remerciements à Andy Emler, auteur-compositeur, pour la musique

FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !