CORTEX ATHLETICO – ANDREAS FOGARASI

3 228 vues

05/12/2013 - 11/01/2014

A Propos de

Andreas Fogarasi s’intéresse à l’esthétisation et à la commercialisation des espaces publics, à l’utilisation de l’architecture, de l’art et du design en tant qu’instrument de légitimation du pouvoir. Dans son travail qui combine différents média tels que le dessin, le texte, l’installation ou la vidéo, il articule des niveaux de langage complexes pour montrer de quelle manière mécanismes culturels et volonté hégémonique travaillent ensemble – ainsi que leur limites.

Dans le choix du titre de cette nouvelle exposition, Année Le Nôtre, présentée à la galerie Cortex Athletico – Paris, il fait un geste faussement mémoriel en l’honneur de l’anniversaire de la naissance du jardinier du roi Louis XIV, André Le Nôtre, comme il l’avait fait précédemment avec l’exposition 2008 – qui célébrait le mondial de l’automobile -, ou bien 2018 – qui laissait présager un futur proche bien qu’encore lointain porteur de promesses et d’utopies peu probables. Non événement, marchandise culturelle, la date anniversaire qu’il emploie reproduit le jeu de la monumentalisation du calendrier. Ce type de monumentalisation produit par l’industrie patrimoniale culturelle et étatique devient chez Fogarasi un geste de décollement, tel que celui opéré dans la série de collages Architecture (Sights). Prenant pour point de départ les cartes touristiques des villes de Florence ou de Pékin – comme il l’avait aussi pour Boston, Paris ou Düsseldorf – il isole par découpage les architectures spectaculaires et visionnaires présentées par les mairies de ces villes comme exemplaires de leur identité, icônes de leur idéologie culturelle et forcément progressiste. Cependant, le China Central Television Headquarters de Rem Koolhaas et Ole Scheeren ou bien la gare de Florence Santa-Maria-Novella, incision moderniste dans une ville d’Histoire dessinée par Giovanni Michelucci, apparaissent désormais bien insignifiantes lorsqu’elles sont rétrécies par l’effet d’isolement et du déplacement de la carte à la feuille blanche. Signes graphiques dépourvus de contenu, formes sans amplitudes, ces nouveaux monuments, postmodernes (ceux de Norman Foster, Koolhaas, Zaha Hadid ou Renzo Piano) vont donc ici à l’encontre de leur célébration culturelle, sociale et topographique. Icônes de l’actuel rassemblées de même dans les oeuvres Etoiles, elles mettent en jeu la surface : celle de la relation actuelle entre l’espace et la structure sociale, entre le vivant et son environnement.

Andreas Fogarasi est né à Vienne en 1977, où il vit et travaille. Après des études d’architecture il décide d’entrer à l’école des Beaux-Arts de Vienne, puis participera à la résidence Le Pavillon au Palais de Tokyo en 2002-2003. Il paticipe à Manifesta 4 à Francfort en 2002, puis remporte en 2007 le Lion d’Or de la 52ème Biennale de Venise pour son projet Kultur und Freizeit présenté dans le pavillon Hongrois. Parmi ses récentes expositions personnelles en institutions on dénombre : Museo Reina Sofia, Madrid ; Grazer Kunstverein, Graz ; Ernst Muezeum, Budapest, MAK, Vienna ; Ludwig Forum, Aachen ; Prefix ICA, Toronto – et en 2014 : Museum Haus Konstruktiv, Zurich, Galerie fur zeitgenossische Kunst, Leipzig, Galeria Vermelho, Sao Paulo et MAK Center, Los Angeles.

Année Le Nôtre est la première exposition personnelle d’Andreas Fogarasi à Paris.

 

Adresse : 12 rue du Grenier Saint Lazare, 75003 Paris France.

Contact :  01 75 50 42 65. E-mail : paris@cortexathletico.com

Horaires d’ouverture : Mercredi et samedi de 12h à 19h et sur rendez-vous.

Accès : Métro 11 arrêt Rambuteau. Bus 29, 38, 39 et 47 arrêt Rambuteau C.G Pompidou.

Entretien réalisé par Elisabeth Petibon. 

Retrouvez toute l’actualité des expositions en musées et galeries sur www.NewsArtToday.Tv

Les Editions Patou sont partenaires de www.NewsArtToday.Tv

Remerciements à Andy Emler, auteur compositeur, pour la musique.

FLASH INFOS
YIA ART FAIR, du 19 au 22 octobre 2017, au Carreau du Temple. MANIFESTATION D'ART CONTEMPORAIN-Pour la Biennale d’Issy 2017, une soixantaine d’artistes investissent les murs du Musée français de la Carte à Jouer. A travers un thème commun, « Paysages, pas si sages », ils présentent leur vision de la nature, du monde et ses évolutions dans des styles et des médiums différents. Des œuvres à découvrir jusqu'au 12 novembre 2017.-L'exposition "Continua Sphères ENSEMBLE" prend ses quartiers au CENTQUATRE jusqu'au 19 novembre 2017. Pour l'occasion, une vingtaine de galeries et d’institutions venues des cinq continents seront présentées.-Pour sa 71ème édition, le Salon réalités nouvelles présente 400 artistes français et internationaux. Rendez-vous du 15 au 22 octobre 2017, au Parc Floral de Paris, pour découvrir la scène abstraite contemporaine.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !