ANNE-SARAH LE MEUR – GALERIE CHARLOT

3 855 vues

19/02/2016 - 09/04/2016

A Propos de

Immatière, troisième exposition d’Anne-Sarah Le Meur à la Galerie Charlot, fait le choix courageux et sobre de focaliser sur une lumière-­matière noire. Dense, vibrante, sombre mais chaleureuse, l’obscurité, devenue substance, appelle le regard. Ce dernier y fouille et s’y loge dans une durée propre à chacun. Accompagnant les tirages sont présentées deux œuvres génératives : la tache noire y apparaît et disparaît sans cesse, insaisissable. La couleur y prend davantage de place selon les temps, et parfois s’y embrase.

La recherche de l’absolu, que mène Anne-Sarah Le Meur en langage informatique, nous propulse dans les profondeurs de la couleur et de la matière. A travers l’abstraction narrative de son œuvre, notre esprit s’égare dans les méandres des teintes, au rythme sensuel de formes organiques aux effets circulaires, plissés, moirés. Des mouvements infinis, où les couleurs se frôlent, se caressent, s’enlacent, se divisent ou fusionnent… tels des corps transcendés par les émotions, oscillant entre violence et douceur, nous forcent à la contemplation.

Héritière d’une culture picturale, Soulages, Rothko, et d’autres artistes expérimentaux, Turrell ou Brakhage, mêlée d’une passion pour Beckett, cette démarche questionne l’intervalle – ou l’union – entre peinture et image de synthèse, où couleur vaut pour présence et minimalisme signifie effleurement.

Infos Pratiques : 

47 rue Charlot
75003 Paris
+33 (0)1 42 76 02 67
info@galeriecharlot.com

Ouverture

Du mardi au samedi de 14h à 19h.

Entrée libre.

Remerciements à Andy Emler, auteur-compositeur, pour la musique

Toutes les infos artistiques sur Newsarttoday.tv

Les éditions Patou sont partenaires de NewsArtToday.tv

FLASH INFOS
A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !