Anish Kapoor – Château de Versailles

5 111 vues

09/06/2015 - 01/11/2015

A Propos de

Les 800 hectares des jardins du château de Versailles accueillent les œuvres monumentales d’Anish Kapoor du 9 juin au 1er novembre 2015.

L’artiste s’est approprié l’espace dans son ensemble. De la vision de Le Nôtre, ordonnée, claire et complète des choses, Anish Kapoor insuffle un bouleversement. Il a identifié son « propre parcours », l’emplacement de ses œuvres. L’imaginaire de l’artiste britannique rencontre alors l’histoire de Versailles et ses paysages entièrement maîtrisés. L’artiste réussit à créer une instabilité et nous fait basculer dans l’ensemble des dualités qui caractérisent sa démarche.

L’ingénieur, philosophe, architecte, poète et plasticien appréhende l’espace face aux proportions faramineuses de ses œuvres. Toute sa démarche tourbillonne entre terre et ciel, visible et invisible, dedans et dehors, ainsi qu’entre ombre et lumière. Si l’échelle du monument a pu effrayer l’artiste, « c’est l’énergie même de l’art que de chercher une solution ».

Les six œuvres disséminées dans les jardins du château de Versailles communiquent chacune une pensée ou une image. Dès notre entrée, le C-Curve renverse et déforme les éléments déposés de façon éternelle par Le Nôtre, il parvient à fixer un nouveau point de vue, permettant à Anish Kappoor de positionner ses autres créations.

Sky mirror quant à lui nous présente une vue panoramique des jardins agrémentée du reflet solaire éblouissant. Les œuvres Dirty Corner et Sectional Body preparing for Monadic Singularity dévoilent l’aspect monumental des œuvres de l’artiste, sur la thématique corporelle. En effet, elles présentent les entrailles, le chaos résultant des corps flétris sortant de terre de façon incertaine et provoquant chez le visiteur des impressions de grande confusion, contrastant avec la clarté des jardins de Versailles.

Descension reste l’œuvre la plus mystérieuse de l’exposition, affichant un vortex qui nous attire et nous repousse à la fois. En dehors des jardins, dans la salle du jeu de paume, les visiteurs peuvent découvrir Shooting into the Corner, un canon ayant projeté des boulets en cire rouge sang dans un coin. Cette œuvre dialogue avec le visiteur en une relation inquiétante et dépendante de par le lieu qui a vu naître la démocratie.

Ressourcez-vous dans ces espaces exceptionnels et uniques au monde, puisque l’œuvre n’existe pas seule, mais par celui qui la voit.

Mathilda Roux

Reportage de Lisa Monin.

 

 

Infos Pratiques :

Place d’Armes

78000 Versailles

01 30 83 78 00

Exposition gratuite

Jardins ouverts tous les jours  de 8h à 20h30

Jeu de paume ouvert du mardi au dimanche de 14h à 18h

 

Remerciements à Vivaldi pour la musique.

Toutes les infos artistiques sur Newsarttoday.tv

Les éditions Patou et Amateurs de Bons Vins sont partenaires de NewsArtToday.tv

 

FLASH INFOS
La 6ème édition de IN SITU Patrimoine et art contemporain a lieu jusqu'au 17 septembre 2017, dans la région Occitanie / Pyrénées – Méditerranée. Les œuvres de 10 artistes français et internationaux sont exposées sur 11 sites inscrits à l’inventaire des Monuments historiques.-DIORAMAS Du 14 juin au 10 septembre 2017, le Palais de Tokyo invite les spectateurs à redécouvrir le diorama. A travers les œuvres de nombreux artistes contemporains, l'exposition réinvente ce mode de représentation, à la croisée de la science, de l'Histoire et de l'art. Entre mise en scène et illusion, ces dioramas sont un terrain d'expression original pour le réel et l'imaginaire.-A PIED D'OEUVRE (s), la Monnaie de Paris expose les sculptures au sol à l 'occasion des 40 ans du centre Pompidou jusqu'au 9 juillet 2017.-Rodin l'exposition du centenaire. A l’occasion du centenaire de sa mort, l’exposition pose un regard nouveau sur cet artiste protéiforme, convoquant ses collectionneurs ou encore les artistes de son temps, Bourdelle, Claudel, Brancusi, Picasso ou Richier, donnant ainsi à voir et à comprendre la puissance de son génie. Au Grand Palais du 22 mars au 31 juillet-Picasso, Matisse et Braque à bonne adresse. Prenant appui sur le livre d’Anne Sinclair, petite-fille du marchand Paul Rosenberg, l’exposition du Musée Maillol redonne à la galerie sise 21, rue La Boétie l’éclat qui fut le sien. Jusqu’au 23 Juillet.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !