Alex Katz – Galerie Thaddaeus Ropac

4 047 vues

05/07/2016 - 30/07/2016

A Propos de

Galerie Thaddaeus Ropac est heureuse d’annoncer l’exposition New Landscapes d’Alex Katz. L’artiste américain, actuellement à l’honneur à la Serpentine Gallery à Londres avec ses œuvres sous le titre Quick Light (jusqu’au 11 septembre), avait occupé les quatre nefs de la galerie à Pantin en 2014 avec son exposition 45 ans de portraits 1969-2014. Dans la galerie du Marais Alex Katz dévoile ses œuvres les plus récentes : une vingtaine d’esquisses de paysages et plusieurs tableaux monumentaux sur le même thème.

Dès le début des années 1950, Alex Katz préfigure le mouvement du pop art américain avec des images inspirées des panneaux publicitaires, en reprenant le principe de sérialité à travers des portraits libérés de toute forme de psychologie. Il s’éloigne rapidement du pop art et impose son propre style. Très connu pour ses portraits de femmes, ses paysages, ses scènes d’extérieur et de nuit, toujours peints dans une économie de moyens aux formes clairement délimitées. Certains tableaux, plus grands que nature tel que la série The Black Dress (1960) ou Blue Umbrella (1972) sont entrés dans notre mémoire collective.

L’ambiance de ses tableaux se fonde sur la particularité de son style à la fois rigoureux et moderniste, épuré, d’un réalisme radical et simple en même temps. Ses formes découpées, ses vastes aplats monochromes aux couleurs souvent intenses sont les éléments stylistiques propres à Katz. Il utilise toujours une lumière extérieure et la perception optique est le véritable sujet de ses tableaux. C’est ainsi qu’il transpose des genres historiques tels que le portrait, le paysage, des scènes d’extérieur dans une peinture figurative contemporaine.

Jackie Wullschlager a écrit dans le Financial Times du 4 juin 2016 à propos des œuvres de Katz exposées à la Serpentine Gallery : « Au fil des années, Katz a remis en question tout en absorbant certaines caractéristiques des principaux courants de la scène américaine: les dimensions héroïques de l’expressionisme abstrait, la planéité figée du pop art, et l’austérité propre au minimalisme. »

Les paysages exposées dans la galerie du Marais répresentent une branche fragile, la lisière d’une clairière ou une maison encadrée de verdure. Peu importe le sujet choisi, Alex Katz peint avec une économie de traits et une simplification des formes qui convergent en une composition fondée sur l’essentiel. Les différents éléments sont peints sur un seul et même plan ; et de ce fait la notion de profondeur disparaît quasiment.

Un trait de pinceau suggère une branche, une empreinte de pinceau se transforme en feuille, deux traits accolés évoquent une fenêtre : le style d’Alex Katz devient épuré, allégorique. La plupart de ses paysages ont été réalisés dans le Maine aux États-Unis. La lumière de cette région est pour l’artiste plus riche et plus sombre que celle des peintres impressionnistes. Katz dit de la lumière dans le Maine : « Cela m’a aidé à me démarquer de la peinture européenne et à trouver mon propre regard. »

Alex Katz est né en 1927 à Brooklyn, New York. Il a étudié la peinture de 1946 à 1950 à Cooper Union, à New York, puis à la Skowhegan School of Painting and Sculpture dans le Maine. Alors que Katz est de la génération pop d’Andy Warhol, Robert Rauschenberg et Jasper Johns, ses tableaux n’ont reçu une reconnaissance internationale qu’à partir des années 1970. Depuis les années quatre-vingt, Katz est la figure de proue du Cool Painting. En 1997, il a participé à l’exposition Birth of Cool à Zurich et à Hambourg démontrant combien la coolness du jazz américain de l’après-guerre inspira une nouvelle manière de peindre aux Etats-Unis.

Son travail a été exposé dans le monde entier, il a bénéficié de nombreuses expositions personnelles et de rétrospectives, ses œuvres appartiennent à de nombreuses collections privées et publiques dont le Museum of Modern Art de New York, le Metropolitan Museum of Art à Tokyo, la Tate Modern à Londres, le Centre Georges Pompidou à Paris, la Nationalgalerie de Berlin et le musée Reina Sofia à Madrid.

D’octobre 2015 au février 2016, le Musée Guggenheim de Bilbao a accueilli l’exposition Ici et maintenantd’Alex Katz, qui avait été préalablement présentée au High Museum of Art d’Atlanta. Actuellement, la Serpentine Gallery à Londres lui consacre l’exposition Quick Light jusqu’au 11 septembre 2016.

 

Informations pratiques :

GALERIE THADDAEUS ROPAC

7 RUE DEBELLEYME

75003 PARIS

MARDI-SAMEDI, 10H-19H

TEL +33 (0)1 4272 9900

FAX +33 (0)1 4272 6166

 

Remerciements à Andy Emler, auteur-compositeur pour la musique.
Réalisée par Quentin Hautcoeur
Toutes les infos artistiques sur Newsarttoday.tv
FLASH INFOS
La Galerie Mark Hachem présente « Provocative Moods » une exposition personnelle de Robert Farber sous le commissariat de Géraldine Beigbeder jusqu'au 21 novembre 2017-YIA ART FAIR, du 19 au 22 octobre 2017, au Carreau du Temple. MANIFESTATION D'ART CONTEMPORAIN-Pour la Biennale d’Issy 2017, une soixantaine d’artistes investissent les murs du Musée français de la Carte à Jouer. A travers un thème commun, « Paysages, pas si sages », ils présentent leur vision de la nature, du monde et ses évolutions dans des styles et des médiums différents. Des œuvres à découvrir jusqu'au 12 novembre 2017.-L'exposition "Continua Sphères ENSEMBLE" prend ses quartiers au CENTQUATRE jusqu'au 19 novembre 2017. Pour l'occasion, une vingtaine de galeries et d’institutions venues des cinq continents seront présentées.-Pour sa 71ème édition, le Salon réalités nouvelles présente 400 artistes français et internationaux. Rendez-vous du 15 au 22 octobre 2017, au Parc Floral de Paris, pour découvrir la scène abstraite contemporaine.-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !