Aleix Plademunt – Galerie OLivier Waltman

1.5K vues

06/11/2013 - 30/11/2013

A Propos de

La galerie Olivier Waltman un photographe catalan Aleix Plademunt. »Il y a aujourd’hui un grand mouvement en marche avec l’art de rue. C’est là peut-être que se joue le sens de notre temps : dans la ville, parce que notre monde devient et deviendra de plus en plus urbain ; sur les murs, parce que la vie des gens   passe de plus en plus par des lieux publics, de rencontre ou de transport. Précaire, parce que tout dans notre monde, du travail aux objets, des sentiments aux contrats, devient fugace.

Sur ces murs, de grands artistes s’expriment, mêlant ainsi en un art nouveau celui de la peinture murale, éternelle depuis Lascaux, et celui du spectacle vivant, fugitif depuis les premières danses. Sur ces murs surgissent ainsi bien des chefs-d’œuvre de passage, dont la trace disparaît chaque nuit.
Parmi ces artistes, le travail d’Aleix Plademunt mérite qu’on s’y intéresse. Photographe catalan, il expose ici la série Nada, qui reprend un travail réalisé dans une dizaine de pays, de la Chine au Japon, des Etats-Unis à la Turquie, de la Grèce au Mexique.  Il a installé dans des lieux publics de grandes toiles blanches avec, pour seule inscription, le mot Rien, dans la langue du pays, pour dénoncer, évidemment, la marchandisation de l’espace public et des mots.

Travail esthétique, en même temps que réflexion sur un des plus grands sujets de demain: un enjeu majeur de l’avenir sera en effet celui de la préservation et de  l’extension des domaines de la gratuité, c’est-à-dire de la démocratie, face à l’envahissement du règne de  la rareté, c’est-à-dire du marché. Et si le marché envahit tout, y compris l’espace public, l’espace gratuit, le vide-t-il de sens ? Ce qui renvoie à une autre question, plus générale encore : le marché est- il le règne du non- sens? Il est au moins celui de la réduction du sens à la valeur, et de la valeur au prix.  Et de la réduction progressive de chaque chose, chaque geste, chaque sentiment, chaque être, au prix qu’on peut lui attacher. Au prix en monnaie; transférable, objectivisable, vide de sens propre.

C’est l’importance de ce travail que de nous faire réfléchir à ces deux questions fondamentales, celle de la valeur du marché et du prix des choses ; celle du sens et de la gratuité. Du sens de la gratuité. Y compris de celui de l’art. »

 Texte de Jacques Attali  

Galerie Olivier Waltman

74, rue Mazarine
75006 Paris
t : + 33 1 43 54 76 14

info@galeriewaltman.com

Métro/RER : Saint-Michel / Odéon

Horaires :
du lundi au samedi de 10h30 à 20h

Retrouvez toutes les expositions sur www.NewsArtToday.Tv

Les Editions Patou sont partenaires de www.NewsArtToday.Tv

Remerciements à Andy Emler, auteur compositeur, pour la musique.

FLASH INFOS
Découvrez l'univers de Hans Schimansky pour sa quatrième exposition personnelle à la Galerie Jeanne Bucher Jaeger , Paris Marais. Du 16 Février au 4 Mai 2019.-Du 20 février au 20 mai, Jean Baptiste Huyn expose ses photographies et portraits de voyages dans le Shangri-La Hotel Paris .-Du 22 mars au 15 juin,la commissaire d'exposition Jeanette Pacher présente l'expostion " Drawing as thinking" de l'artiste Nikolaus Gansterer, au Drawing Lab Paris .-Découvrez" The plausible Island"  le second volet de l'exposition " Mapping at Last" à la Topographie de l'art, à Paris 3e Arr. Du 16 Février au 6 Avril 2019.-

Rendez-Vous du 29 au 31 mars 2019 pour la 7 ème édition du salon DDESSINS (paris contemporary drawing fair)  à l'atelier richelieu à paris .-
Avant-Première

Avant-Première

Inscrivez-vous pour recevoir nos meilleurs reportages en avant-première.

Inscription réussie !